Amour Chance & Beauté – S01 E02

* précédemment, dans « Amour Chance & Beauté » *

— John, tout ça n’a servi à rien ! Regardez ! Oh ! je ne sais pas ce qui me retient de…
— Non Samantha, ne faites pas ça ! Ne grattez pas la case « Nul si découvert », je vous en supplie Samantha !
— À quoi bon ? Rendez-vous à l’évidence, John : ce ticket ne nous a rien rapporté ! Nous avons perdu John, nous avons perdu !
— Non Samantha, tout n’est pas perdu.
— Si John, tout est perdu, tout ! Les deux euros que nous a coûté ce ticket, la bataille de Guinegatte, ma virginité, tout ! Alors, je vous le répète John : à quoi bon ? Autant la gratter cette maudite case interdite, et qu’on en finisse !
— Très bien Samantha, si vous pensez que nous ne pouvons pas faire autrement à présent, allez-y, grattez-la. Mais avant, promettez-moi Samantha, de le faire pour nos…
— Oh non John : cette fois-ci, ça ne prend pas ! Cessez votre petit jeu malsain, cessez, vous dis-je ! Vous mériteriez que je vous signe ce que ma vieille grande tante sourde et muette me signait quand je lui demandais si elle était contente de me voir !
— Ah oui ? Et que vous signait votre vieille grande tante sourde et muette quand vous lui demandiez si elle était contente de vous voir ?
— Ceci : …
— Tiens, c’est marrant mais ce majeur pointé vers le haut… Attendez… Je connais ce signe, c’est certain ! Mais que signifie-t-il déjà ?
— Il signifie qu’il est temps de gratter cette case, John.
— Soit ! Mais puisqu’il faut le faire, c’est moi qui le ferai, Samantha !
— C’est vrai ? Vous feriez ça ? Oh John, vous êtes formidable !
— Allons, ne perdons pas plus de temps. Reculez-vous Samantha : il se peut que ce soit dangereux.
— D’accord. Et pendant que vous grattez, je vous sers un whisky. Tenez, prenez.
— Mais ? Je dois boire à même la bouteille ? Pourquoi ne pas plutôt me le servir comme tout le monde, dans un verre, Samantha ?
— Parce que nous avons retiré tous les verres de la maison : ma vieille grande tante sourde et muette avait la fâcheuse habitude de cracher dedans.
— Ah ! cette bonne vieille grande tantine ! Et où est-elle maintenant ?
— Assise à côté de vous John, depuis le début !
— Diable ! Quelle discrétion !
— Oui, depuis qu’elle est devenue aveugle, elle est aussi discrète qu’un sous-verre ! Et presque aussi pratique, regardez : si vous voulez, vous pouvez lui poser la bouteille de whisky sur la tête pendant que vous grattez !
— Merci Samantha, ce whisky m’a redonné les forces nécessaires : je sens que je peux gratter maintenant !
— Vous le pouvez vraiment ?
— Oui, Samantha. Mais n’allons-nous pas le regretter ?
— Seul l’avenir nous le dira, John.

* à suivre *


© 2018 Sara Afonso – Tous Droits Réservés
photo de la couverture © Ajeet Mestry

télécharger le texte au format PDF