La veuve catin

Approchez ! Approchez, amants de joie
Et je goûterai aux plaisirs charnels !
Approchez ! Approchez, timides proies !
Vous découvrirez un tout autre ciel.

Sur mon lit, sur mon lit tissé de soie,
Venez vous étendre, attendre la belle !
Sur mon lit, sur mon lit qu’on ne voit pas,
Venez vous coller les pattes, les ailes.

Sur mon fil, sur mon fil, tout près de toi,
Je te prépare le baiser mortel.
Sur mon fil, sur mon fil, moi, je te vois
Vaincu, prisonnier de la demoiselle.

Quand la faim, quand la faim s’éveillera,
Je te voudrai vif, aimant, plein de zèle.
Quand la faim, quand la faim s’apaisera,
Je te voudrai lent, mourant, chaud de fiel.

Tu mourras, tu mourras, disparaîtras :
Tu ne seras plus ma chose nouvelle.
Tu mourras, tu mourras et comme toi,
D’autres aimeront la veuve éternelle.


(Extrait de « Les Poèmes Animaliers ») © 2017 Sara Afonso – Tous Droits Réservés

photo de la couverture © Sam Valdez