La reine se meurt

La reine se meurt,
Tout le monde pleure
Mais pas la gazelle.

La reine s’en va,
Tout le monde est là
Mais pas l’hirondelle.

« Savez-vous pourquoi,
Demande le roi,
Mon aimée meurt-elle ?

Est-ce vraiment l’heure
Que souffle son coeur,
Si fauve soit-elle ? ».

Mais dans le malheur,
Un oiseau moqueur
Descendit du ciel.

« J’apprends d’ici-bas,
Dit le scélérat,
De bonnes nouvelles :

La femme du roi
Et d’assassinats
Quitte ses fidèles

Et ses crocs tueurs,
Son air dictateur
S’en vont avec elle ! ».

D’un geste vengeur,
Comme un Attila,
Le lion le tua.

La lionne expira
Et depuis laissa
Le vrai prédateur.

Extrait de « Les Poèmes Animaliers »

© 2014 Sara Afonso – Tous Droits Réservés

photo © too ck